Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 21:45
Table ronde et lecture poétique du 12 au 18 octobre 2015

Table ronde et lecture poétique du 12 au 18 octobre 2015

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 15:41

Je recevrai à la Médiathèque de Gardanne un jeune auteur franco-marocain pour son ouvrage : Dernières nouvelles du Monde - le 21 mars 2015 à 15 heures link

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 20:02

A20150306_125348.jpg

 

Presentazione libri Patricia DAO e Rania AOUADENE

Primo appuntamento culturale del mese di marzo dell'Alliance française di Venezia!

Venerdì 6 marzo alle ore 18.30 al Casino Venier (San Marco 4939), presentazione dei libri "Anna" di PATRICIA DAO e "Nedjma et Guillaume" di RENIA AOUADENE.

Le due autrici francesi parleranno, in occasione della festa della donna, del complesso ruolo della donna nella società contemporanea attraverso il ritratto delle protagoniste femminili dei loro recenti romanzi.

Ambientato nella Calabria di metà Novecento, "ANNA" è il romanzo simbolo delle rivolte di tutte le donne del mondo unite da un legame segreto. Patricia Dao traccia i ritratti di donne di cui è lei stessa complice: le sue protagoniste si oppongono alla tirannia della mafia locale, la ‘ndrangheta, e dei padrini, maschilisti sanguinari, sordidi e cinici.

Nedjama, la giovane donna algerina protagonista del romanzo di Rania Aouadène, è erede della valorosa tradizione femminile del suo paese in opposizione a una persistente violenza fanatica e misogina. Di passaggio a Marsiglia, incontra Guillaume, prete di un quartiere popolare. Tra i due si crea un legame eccezionale, minacciato dalla figura di Djanina, martire nazionalista, e sostenuto dall’umanesimo delle culture occitana e berbera.

Patricia Dao, scrittrice e giornalista, ha pubblicato di recente due romanzi: "Anna" (Ed. Tim Buctu, 2014) e "Bormida" (Ed. Oxybia, 2012). Traduttrice di numerosi testi di Alda Merini, "Délit de vie" (2015) e "Délire amoureux" (2011) tra i tanti, ha appena completato la traduzione di "Droit de résistance" (Ed. Tim Buctu, 2015) di Michele Marchesiello.

Di origini algerine, Rania Aouadène, è nata e cresciuta a Marsiglia, dove insegna storia e letteraura francese in un liceo. Autrice di poesie, romanzi e pièces teatrali, ha partecipato a diverse conferenze e festival di libri. Tra le sue ultime pubblicazioni "Le cri des Sabayates", "Destinées", "Nouvelle poésie algeriènne".

9 attendees (231 invited)

 

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 13:56

Maghreb-des-livres-2015.jpg

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 19:08

ELLE, LE SOIR – MAHMOUD DARWISH

ELLA, POR LA TARDE  - traduction de Rénia AOUADENE ( trad. de l’arabe par Elias Sanbar)

Ella está sola, por la tarde

Y yo como ella, estoy solo…

Entre yo y sus candelas

En el restaurante invernal,

dos mesas vacías.(nada enturbia nuestro silencio)

Ella no me ve cuando yo la veo

Recoger una rosa a su pecho.

Yo no la veo cuando ella me ve

beborrotear un beso de mi vino…

Ella no desmigaja su pedazo de pan,

Y yo, no derramo el agua

sobre el mantel de papel.

(Nada empaña nuestra serenidad)

Ella está sola y yo estoy solo

delante de su belleza. Yo me digo:

¿Porque esta fragilidad no nos une?

¿Porque no puedo probar su vino?

Ella no me ve cuando yo la veo

descruzar las piernas…

Y yo no la veo cuando ella me ve

quitar mi abrigo…

Nada la molesta, en mi compañía,

Nada me molesta, estamos ahora

unidos en el olvido…

Nuestra cena, cada uno solo, fue apetecible,

La voz de la noche era azul.

Yo no estaba solo, ella no estaba sola.

Juntos, escuchábamos el cristal.

(Nada rompe nuestra noche)

 

Ella no dice:

El amor nace viviente

Y acaba en idea.

Yo tampoco, no digo:

El amor acaba en idea.

 

Pero lo parece…

 

Mahmoud Darwish –  Ne t’excuse pas -2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 19:58

21edition-maghreb-du-livre-special-tunisie.jpg

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 21:24
Qu’en est-il de la littérature « beur » au féminin ?
Ce précédent volume
consacré aux écrivaines de la deuxième et troisième génération venues du Maghreb
qui s’était emparée du verlan pour revendiquer une origine arabe
vue au miroir de la France des années quatre-vingts trouve ici un prolongement
. En effet, leprésent ouvrage aborde les écrits d’une génération en marche vers
une troisième voie, celle des Franco-Maghrébines, ne reniant ni leur origine du nord de l’Afrique
ni leur nationalité et leur vie françaises. Dès lors, la problématique posée par leurs
œuvres s’avère différente de leurs aînées « beurettes » car il s’agit de dire en quoi
et comment elles se sentent à la fois totalement françaises mais aussi héritières
d’une culture qu’elles souhaitent conserver comme une preuve dela richesse de
leur identité.
Ce volume n’a d’autre ambition que d’en défi nir à travers vingt-huit textes les
perspectives, les démarches, tout comme les aléas et parfois les découragements,
au sein d’une France de plus en plus frileuse quant au regard porté sur les cultures
multiples qui fl eurissent sur son territoire. L’expression de ce nouveau métissage,
consenti, revendiqué et le plus souvent riche d’apports dans la littérature contemporaine trouve dans ces pages une représentation variée tant sur le plan artistique que sur celui de l’expression humaine d’une condition dont on souhaitequ’elle ne soit plus l’objet d’une catégorie spécifi que de lalittérature, mais bien unapport riche et varié aux écrits contemporains.
L’objectif principal de l’ouvrage est de tenter aussi depallier un manque grâce
aux différentes contributions dans son projet de présenter
différentes écrivaines Franco-Maghrébines telles que Rénia Aouadène, Sabrina Bakir,
Rachida Bali,Lamia Berrada-Berca, Nadia Berquet, Nadia Bouzid, Nora
Chaouche, Amale El
Atrassi, Sarah Frikh, Fatna Gourari, Sihem Habchi, Nora H
amdi, Nadia Lakehal,
Nora Leil, pour ne citer que celles-ci, afi n de prouver l’évolution de ce fait littéraire.
Encore faudrait-il que la diversité de leur écriture, la richesse de leurs expériences,
les différents styles qu’elles proposent et leurs innovations formelles soient pris
en compte littérairement et institutionnellement. Sinon, ces autres voix, comme
d’autres d’ailleurs, n’auront été que des écritures autres vides sans échos
Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 21:12

Carte-de-voeux-2015.jpg

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 06:16

norredine-saidi.jpg

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 13:08

PLEURS … à GAZA


Pleurs inondant les draps

De ma couche devant

L’insupportable !


Pleurs qui s’écoulent de chaque

Pore de ma peau pour

Aller se jeter dans la rivière

De mes révoltes et de mes désespoirs


Pleurs qui se nourrissent

Des cris de femmes et d’enfants

D’hommes et de vieillards

Qui de Gaza traversent les frontières

Pour nous appeler à l’aide


Pleurs de mon corps qui se déchire

Du sommeil qui m’abandonne

De peur que je m’endorme

Et empêche les images de l’atroce

Quitter mon monde


Pleurs de l’incompréhension

Face au silence des puissants

Qui se veulent héroïques

Mais qui ont détourné la tête

Baissé les yeux et bouché leurs oreilles

Afin de ne pas descendre

Les marches de celles qui nous amènent

Vers la rue qui dénonce

Les meurtres au nom d’une Terre

Qui se veut élue de Dieu mais

Qui ne cesse d’enfanter une jeunesse

Dont on remplit de mensonges

Un cerveau que l’on a déjà mortifié


Pleurs de la femme qui se soulève

Qui n’a que des mots pour toute arme

Qui voudrait dire aux uns et aux autres

Que la haine n’est plus possible

Que les hommes ne sont pas sur terre

Pour se détruire et se défaire.


Aouadène Rénia@tousdroitsréservés

 

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article