Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 08:17

Mardi 15 novembre, entre 12h30 et 13h30, se tenait le 1er café littéraire de la saison.
A l’initiative de ce fabuleux projet, Mme Aouadène, professeur de lettres-espagnol et M. Pagnier, professeur-documentaliste.
Etaient présents une trentaine de personnes : lycéennes, lycéens, professeurs, direction, personnels de surveillance et de médiation…
En préambule, notre professeur artiste-écrivain a rappelé au public, la genèse de son œuvre, ses influences arabo-berbero-andalouses, italiennes…Ses écrits (poésies, pièces de théâtre, nouvelles, romans) diffusés et publiés en France, en Algérie se nourrissent fortement de son vécu personnel.
Ainsi, devant un auditoire captivé et concentré, Rénia Aouadène a choisi de lire une courte nouvelle intitulée « Khoukha », prénom du personnage principal. Cette nouvelle extraite de Destinées narre l’histoire d’une jeune fille mariée de force à un homme qu’elle ne connaît pas. Sept femmes d’origine berbère sont confrontées à la violence. Sept nouvelles racontent ces moments vrais et cruels de leur vie. Sujet tristement d’actualité à l’heure où plane l’ombre de l’obscurantisme...
L’auteur rend hommage à ces femmes, en témoignant de leurs souffrances avec solidarité et affection.
Dans un silence extraordinaire, tous les auditeurs buvaient les paroles ; notre écrivain narrait avec passion, emphase et style. Les personnels ont à la fois pris du plaisir quant à cette lecture, quant à la qualité de l’écriture.
Une fois ce premier temps écoulé, Madame Aouadène a proposé un débat sur les questions des mariages forcés, de l’homosexualité refoulée, de la souffrance. S’ensuivit un jeu de questions-réponses. 13h30 : fin du Café Littéraire.
Hâte d’être encore plus nombreux ! Hâte d’être en janvier pour le 2ème Café Littéraire !
Bravo à notre écrivaine-poétesse Caladienne…
Avec toute notre gratitude.

Rania Moussaoui, Proviseur

Partager cet article

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article

commentaires