Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 14:17

DORS MON AMI  à Hamid Nacer Khodja

 

Tu as parcouru la route

Jusqu’au bout du chemin

… sans plaintes

Toi l’ami des Poètes

 

Comment dire

… l’indescriptible

Comment crier…

 Que tu es parti

Trop tôt, trop loin

… Des méandres

De la vie dont tu as tracé

… Les sillons

 

Tu les voulais tout droits

Qu’importe…

La blessure…

De l’ami disparu

Fidèle… tu ne cessais

D’honorer…

L’Autre

 

En t’oubliant parfois

Au détour d’une impasse

Parti...loin d’une Terre

Que tu n’as cessé d’honorer

Malgré les soupirs

Terre ingrate…

Telle marâtre refusant

Son sein …

Et seulement Toi

Fidèle à l’infidèle qui ne reconnait

Pas les siens

 

Infidèle, celle qui n’a de cesse

D’imposer des valeurs improbables

Et pourtant…tu es resté

Malgré la chute, la déception

Mais sans gémissement

Tu as poursuivi ton trajet

Dépoussiéré les livres,

Déterré les œuvres

Et trouvé les Mots

Et les mettre en Lumière

 

Enfant de la Terre

Au sourire narquois

Qui cachait une ombre

Celle que tu ne dévoilais pas

Pour ne pas avoir été

… Le Prince

 

Dors l’ami… au son

D’une berceuse kabyle

Dors mon ami

Que les anges veillent

Sur ton corps

Jamais entaché.

 

 

Eṭṭes , eṭṭes a gma

Eṭṭes a win

aɛzizen feli !

 

@Rénia Aouadène

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AOUADENE
commenter cet article

commentaires